Mariloup Wolfe : les coulisses de notre séance photo

On l’a pratiquement vue grandir à l’écran, dans la série jeunesse Ramdam, mais c’est derrière la caméra que Mariloup Wolfe prend de plus en plus sa place, en tant que réalisatrice. À voir, les coulisses de la séance photo avec notre pétillante cover-girl.

 
Photo: Marie-Claude Fournier

Même si le magazine d’octobre-novembre est une édition d’automne, il était hors de question qu’on se lance tout de suite dans les gros lainages et les tissus ocres ou bruns. La garde-robe choisie pour la séance était donc constituée de lainages légers et de couleurs vibrantes.

Photo: Marie-Claude Fournier

Toute la préparation a eu lieu au studio Liverman, que notre photographe Andréanne Gauthier a fondé avec la comédienne et photographe Julie Perreault. Mais le reste de la séance s’est déroulé à l’extérieur puisque la météo était splendide!

Photo: Marie-Claude Fournier

C’est à pied que toute l’équipe s’est dirigée vers le parc La Fontaine, à quelques minutes de marche du studio Liverman. Un décor enchanteur pour une séance photo idyllique.

Photo: Marie-Claude Fournier

Il y a un petit quelque chose chez Mariloup qui respire la jeunesse. Son sourire? Sa joie de vivre? C’est peut-être aussi son moyen de transport: elle est arrivée à la séance photo en trottinette!

Photo: Marie-Claude Fournier

La photographe Andréanne Gauthier et son équipe ont un véritable don pour mettre à l’aise chacune des cover-girls dont elles croquent le portrait. Le courant a tout de suite passé avec Mariloup.

Photo: Marie-Claude Fournier

La polyvalence d’Olivier Vinet, qui se chargeait à la fois de la coiffure et du maquillage, est un atout de taille sur un plateau.

Photo: Marie-Claude Fournier

La lumière franche, reflétée par l’eau de l’étang, faisait briller de mille feux la chevelure blonde de Mariloup.

Photo: Marie-Claude Fournier

La styliste Frédérique Gauthier ajuste chaque tenue pour qu’elle aille parfaitement à notre cover-girl.

Photo: Marie-Claude Fournier

Malgré son horaire hyper chargé de réalisatrice, Mariloup Wolfe se consacre entièrement et avec bonheur à tout ce qu’elle entreprend. Elle a fait preuve de beaucoup d’énergie tout au long de la séance photo.

Photo: Marie-Claude Fournier

Même si elle est maintenant habituée à diriger les acteurs, Mariloup s’accommode très bien d’un changement de rôle. Elle obéissait au doigt et à l’oeil à chaque directive d’Andréanne.

Impossible d'ajouter des commentaires.